Manta présente Catalogue Chamarré

Ce disque est le fruit d’un travail sur la durée, fait de recherche, de mise en commun, de mémoire, de réécriture et de temps d’arrêt. Il est tout d’abord un pari risqué, au goût presque douteux, mais empreint d’amour, d'humour et d’enthousiasme. Celui, pour les compositeurs, de s’imprégner de l’écoute de musiques traditionnelles du monde et
d’en faire un alliage avec des éléments de musiques créatives, jazz et actuelles.

N’ayant ni le désir ni la prétention d’être fidèle à une tradition en particulier, avec cet album l’ensemble fait un clin d'œil amical à des musiques du Québec, du Brésil, du Moyen-Orient et d’Afrique. Ce projet, qui est né dans un salon à écouter des disques de la collection Ocora et de Smithsonian Folkways Recordings, avec les sons de la cuisine en arrière plan, nous transporte dans des univers bigarrés, où chaque pièce possède son caractère particulier, passant par l’exercice de style à la proposition nouvelle.

//

This record is the fruit of a long-term work, made of research, of memory, of rewriting and of time out. It is first of all a risky bet, with an almost dubious taste, but imbued with love, humor and enthusiasm. That, for the composers, to impregnate themselves in listening to traditional musics of the world and to combine it with elements of creative, jazz and contemporary music.

Having neither the desire nor the pretension to be faithful to a particular tradition, with this album the ensemble makes a friendly wink to music from Quebec, Brazil, the Middle East and Africa. This project, which was born in a living room listening to records from the Ocora collection and Smithsonian Folkways Recordings, with the sounds of the kitchen in the background, transports the listener into a colourful universe, where each piece has its own character, passing by the exercise in style and the new proposal. 

crédits

paru le 1 juillet 2022

Emie Lachapelle : Saxophones, tin whistle, voix
Antoine Létourneau-Berger : Percussions, voix
Thomas G.Asselin - Basse électrique, contrebasse, voix
Tom Jacques - Percussions, piano/claviers, voix

Composition : Tom Jacques et Thomas Gaudet-Asselin

Arrangements : Manta
Prise de son : Robin Servant / Antoine Létourneau-Berger
Mix : Antoine Létourneau-Berger
Visuel/Art : Michel Lagacé, Le retour des oiseaux dans la forêt des sorcières no 14, 2017-2018 © Michel Lagacé / SOCAN (2022)
Paroles sur Gose Bossa: extraits tirés de la suite “Berceuses” de Laurence Veilleux

Enregistré en deux temps dans toutes les pièces de La Pointe Sec à Mont-Louis (2018)
et dans la Salle Rouge du Paradis, Rimouski (2021)

Ce projet a été réalisé grâce à un soutien financier du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Paru le 1er juillet sur l'étiquette montréalaise Malasartes musique
www.malasartes.org